Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience. En savoir plus

Mission Valeurs Expertise ESG
Carte / Liste Répartition des fonds
Histoire Chiffres clés Notre équipe Carrières
Toutes les actus
1 oct. 2020

Meridiam et Vinci signent le contrat de concession de l’autoroute Nairobi – Nakuru - Mau Summit en Afrique

Meridiam, Vinci Concessions et La République du Kenya, en présence d’Emmanuel Macron, Président de la République française, et de Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya, ont signé à Paris le 30 septembre 2020, un contrat pour le développement et la construction de l’autoroute Nairobi – Nakuru - Mau Summit. Ce projet de 1,3 milliard d’euros, en partenariat 50/50 avec Vinci Concessions, est l’un des plus grands projets de Partenariats Public Privé d’Afrique de l’Est. Il prévoit la conception, le financement, les travaux d’élargissement et de rénovation, l’exploitation et la maintenance de la nouvelle autoroute de 175 km pendant 30 ans.

Cette nouvelle infrastructure stratégique pour le Kenya renforcera le développement économique et social du pays tout entier, la connectivité de la region, et par conséquent son développement économique et social. La sécurité et les conditions de circulation seront également améliorées, réduisant ainsi les embouteillages et la pollution envionnementale sur cet axe routier majeur au Kenya. Un axe notamment emprunté pour le transport de marchandises importées au Kenya via le port de Mombasa à destination des pays voisins comme l'Ouganda ou le Soudan du Sud.

Ce contrat illustre l'engagement de Meridiam pour le Kenya qui a débuté en 2016 avec Allan Munyua, Directeur de l'Afrique de l'Est pour la société. 

En Afrique, Meridiam a déjà permis en moins de 4 ans, le financement et le développement de projets d’infrastructures majeurs dans le domaine de la transition énergétique, de la mobilité des biens et des personnes et du social pour d’un montant total supérieur à 4 milliards d’euros, et notamment :

  • 4 centrales solaires au Sénégal pour un total de 140 MWc. Deux d’entre elles font partie de l’initiative Scaling Solar, menée conjointement par les autorités sénégalaises et la Société Financière Internationale (SFI, membre du Groupe Banque mondiale) au Sénégal. Ces projets offrent des tarifs parmi les plus faibles d’Afrique (€4 cts/kWh) et répondent aux enjeux d’accès des populations locales à une électricité propre et à bas coût.
  • La centrale géothermique de Tulu Moye. D’une capacité finale de 150 MW, il s’agit du premier IPP (Independent Power Producer) en Ethiopie.
  • Le port minéralier d’Owendo au Gabon et le port à container de Nouakchott en Mauritanie, deux projets stratégiques visant à diversifier les économies nationales et développer massivement les capacités logistiques.
  • La centrale biomasse Biokala en Côte d’Ivoire, plus grande centrale à biomasse en Afrique Subsaharienne. Alimentée à partir de déchets agricoles, elle répondra aux besoins en électricité de l’équivalent de 1,7 millions de personnes par an. Véritable source d’économie circulaire et inclusive, ce projet permet la création de 1500 emplois et l’économie de 180 000 tonnes CO2 par an.
  • Les travaux de réfection et d’extension des deux principaux aéroports de Madagascar qui permettront d’accroitre de 50% la capacité de passagers et le développement économique local.
  • NEoT Offgrid Africa (NOA), coentreprise lancée en 2017 par Meridiam, EDF et Mitsubishi Corporation consacrée au développement des projets d’énergie distribuée en Afrique (notamment installations solaires domestiques et miniréseaux).

Crédits photos Nick115@pixabay

Merci pour votre inscription

Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse mail:

Vous ne retrouvez pas votre e-mail de confirmation ?

Merci de vérifier si vous ne l’avez pas reçu parmi vos “courriers indésirables ou spam”