Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience. En savoir plus

Mission Valeurs Expertise ESG
Carte / Liste Répartition des fonds
Histoire Chiffres clés Notre équipe Carrières
Toutes les actus
30 avr. 2021

Le groupement constitué de VINCI et Meridiam finalise le montage financier du contrat de PPP de l’autoroute D4 en République tchèque

• Premier partenariat public-privé (PPP) autoroutier attribué en République tchèque • PPP de 28 ans comprenant 525 millions d’euros d’investissement pendant la phase de construction

Le 29 avril 2021, le groupement constitué de VINCI Highways et Meridiam (50/50) a conclu le montage financier du contrat de PPP de l'autoroute D4 reliant Příbram (Bohême Centrale) à Písek (Bohême du Sud). Remporté en décembre 2020, le contrat avait été signé le 15 février 2021 avec le Ministère des Transports de la République tchèque.


Le projet consiste à concevoir, financer, construire, exploiter et assurer la maintenance d’une nouvelle autoroute de 32 km et réhabiliter en 2x2 voies une infrastructure existante sur 16 km. Cette nouvelle liaison autoroutière permettra d’améliorer la connexion entre la région rurale de Bohême du Sud et Prague et par conséquent son développement économique et social, ainsi que la circulation sur les grands axes économiques, notamment vers l'Allemagne et l’Autriche voisines.


D’une durée de 28 ans, le contrat comprend 3,5 années de travaux qui débuteront mi-mai et seront réalisés par Eurovia, filiale de VINCI. Présent depuis 1992 en République tchèque, Eurovia y emploie plus de 3 000 collaborateurs et est l’un des principaux acteurs de la construction d’infrastructures de transport dans le pays.


Ce projet, qui contribuera à dynamiser l’économie et l’emploi local, comporte un important volet environnemental. Il prévoit le retraitement et la réutilisation des matériaux de terrassement à hauteur de 1,9 million de m3, ainsi qu’un engagement de recyclage des enrobés jusqu’à 60 % du volume total. De nouveaux bassins de rétention des eaux de pluie, des passages faune et l’engagement « zéro produit phytosanitaire » permettront de préserver la biodiversité.


Le projet est financé à hauteur de 474 millions d’euros par de la dette en deux devises, euros et couronnes tchèques.

 

Crédit photo @marcinjozwiak Unsplash

Merci pour votre inscription

Un e-mail automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse mail:

Vous ne retrouvez pas votre e-mail de confirmation ?

Merci de vérifier si vous ne l’avez pas reçu parmi vos “courriers indésirables ou spam”