Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience. En savoir plus

Notre métier Nos engagements
Nos actualités La carte des projets Nos fonds
Notre entreprise Nos expertises
Toutes les actus
24 avr. 2019
Act for the next generation

Lancement en France d'un ensemble industriel unique au monde de substitut durable au charbon

En présence d’Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Meridiam, Européenne de Biomasse et Banque des Territoires ont lancé officiellement le 24 avril la réalisation de la première unité de production de HPCI® black pellet, biocombustible de nouvelle génération, combinée à une centrale de cogénération biomasse, sur le pôle Bio-économie de Pomacle-Bazancourt dans la région Grand Est près de Reims.

Cet ensemble industriel de premier plan en France est une première mondiale. Il se compose de deux installations qui contribuent à la transition énergétique en produisant une énergie 100% renouvelable dans une logique d’économie circulaire :

-    Une unité de production de deux biocombustibles : un combustible biomasse pour la centrale de cogénération située sur le site, et le HPCI® black pellet, biocombustible de nouvelle génération destiné à un usage industriel. Ces pellets remplaceront le charbon pour le chauffage d’environ 130 000 habitants. 

-    Une centrale de cogénération qui produit à la fois de l’électricité (90 GWh par an, soit la consommation domestique de 30 000 habitants) et de l’énergie thermique (130GWh par an sous forme de vapeur et d’eau chaude) pour alimenter l’unité de production de biocombustible, ainsi que l’usine ADM Chamtor située sur le pôle Bio-économie.

La mise en service de la centrale de cogénération est prévue en juin 2020, celle pour la production de HPCI® black pellet à partir d’Octobre 2020. 

L’utilisation de ces granulés de bois, le HPCI® black pellet biocombustibles de nouvelle génération, sous licence Européenne de Biomasse, représente une double innovation :
-    La production par un procédé de vapocraquage (transformation du bois, soumis à haute température et forte pression). Ce procédé, qui lui donne sa couleur foncée, lui confère un plus fort potentiel énergétique, une très grande résistance à l’eau et une teneur limitée en poussière. Ces propriétés le rendent directement utilisable comme substitut au charbon, supportant la même logistique (stockage extérieur) et se brûlant dans les mêmes chaudières.
-    La création d’une filière industrielle de substitution au charbon permettant de fournir de l’énergie renouvelable, locale et respectueuse de l’environnement pour l’équivalent ici du chauffage de 130 000 habitants

Ce projet conduit par des partenaires résolument engagés sur le long terme constitue un nouveau modèle de développement économique vertueux, inclusif et pérenne, pensé au profit de la transition énergétique et de la prospérité des écosystèmes locaux. Représentant un investissement de 100 millions d’euros, ces installations vont produire localement de l’électricité verte, de l’énergie thermique et du biocombustible en remplacement du charbon.

Dans le respect des plus hautes exigences environnementales (approvisionnement en bois propre, aucune odeur émise, eau contenue dans le bois utilisée pour le process industriel, valorisation des cendres de combustion pour les terres alentours), le projet contribuera à la réduction de près de 230 000 tonnes d’émissions de CO2 par an pendant les prochaines décennies, soit l’équivalent en émissions de 145 000 voitures. Ce projet contribue directement à l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par l’ONU et notamment la lutte contre le changement climatique et ses impacts.

Pensé sur le modèle de l’économie circulaire, ce nouveau site de production contribue également à la création de 350 emplois locaux à temps plein et non délocalisables. En effet, le site de Pomacle emploiera 40 personnes et son activité contribuera au développement de 310 emplois dans la filière biomasse en Grand Est. 

Meridiam, Européenne de Biomasse et la Banque des Territoires ont créé une société dédiée, FICA HPCI, pour assurer la maîtrise d’ouvrage, la gestion et l’exploitation de ces installations. Les trois partenaires détiennent respectivement 80,5%, 5% et 14,5% de FICA HPCI
 

Découvrez l'ensemble du projet ici : http://www.meridiam.com/uploads/pdf/dp_meridiam_europeennedebiomasse_banqueterritoires_ficahpc.pdf